Tranche de vie #4

tranche-de-vie-4

Un rayon de soleil dont je ne vais pas me plaindre…

Tranche de vie, qu’est-ce-que c’est ?

Un instantané dans ma journée. Comme si j’avais un polaroïd en main, j’ai souvent l’impulsion de figer une image de mon quotidien. Furieusement banals ou révélateur d’un instant furtif, ces clichés sans prétention forment une mosaïque de tranches de vie.

*****

Kate Moss pour Liu-jo : la photo qui a fait déclic

liu-jo-kate-moss

Cette pub pour Liu-jo, c’est trois fois rien, presque rien… Une image irréelle dans un magazine. Une Kate Moss capturée par l’objectif qui n’a sûrement rien à voir avec la Kate Moss de la vie de tous les jours.

Mais pour moi, cette pub ça a été tout de suite plus qu’une image de papier glacé destinée à me faire rêver pour me pousser à consommer. Cette photo, c’est exactement le symbole de celle que je n’étais plus depuis… si longtemps !

  • Ce short si court, plus jamais moi depuis des années.
  • Ce regard rebelle et provocateur, plus jamais moi depuis des années !
  • Cette féminité évidente malgré l’attitude « masculine » (jambes écartées..), plus jamais moi depuis des années !

Hypnotisée, j’ai arraché la page du magazine tout de suite – d’habitude j’attends de les avoir lus en entier pour faire mes découpes – et je l’ai affichée au dessus de mon bureau. Comme ça, avec de la patafix, sans découper le bord pour qu’il soit net.

Je l’ai regardée tous les jours Kate Moss, parce qu’elle était là ce que je n’étais plus.

Et puis un jour, j’ai commencé à mincir. J’ai recommencé à aimer mon corps. Et mon visage aussi, ce qui n’était pas évident parce que j’ai le visage bouffi dès que je prends trois kilos.

Aujourd’hui, je la regarde encore tous les jours Kate Moss sur cette image. Pas comme une icône inaccessible, qui serait le symbole de toutes les audaces auxquelles je n’ai plus accès.

Aujourd’hui, je la regarde et je me vois moi. Parce que mon corps est à nouveau ma fierté et mon bijou le plus parfait. Parce que du coup,  je vais à nouveau m’autoriser le short cet été et toutes ces choses qui sont moi et dont je me suis spoliée depuis tant d’années.

Enfin, je me sens belle à nouveau !

Douceur et couleur pour égayer les balcons !!!

SONY DSC

Sortez les tissus fleuris ! J’ai recyclé les anciens coussins que j’avais assez vu sur le canapé –> Ils sont du plus bel effet sur le balcon

Je ne sais pas vous mais sur Paris, le printemps est reparti aussi vite qu’il était arrivé. J’en ai même ressorti un cachemire pour ne point frémir sous la fraîcheur revenue. Bref, ça ne m’a pas empêché de profiter des quelques jours de soleil et de relative chaleur qui nous ont été généreusement offerts par cette année 2013 au mois d’avril. Du coup, je me la suis joué « petite soirée impromptue sur le balcon » ce qui n’a pas manqué de faire naître en moi… je vous le donne en mille… de nouvelles idées déco !

Au programme de cette petite sélection, douceur et couleur me font rêver pour cette année ♥ ♥ ♥

Pourquoi choisir une seule couleur pour le mobilier de jardin quand on peut les mixer pour obtenir un joyeux arc-en-ciel ?

Pourquoi choisir une seule couleur pour le mobilier de jardin quand on peut les mixer pour obtenir un joyeux arc-en-ciel ?

Quand le balcon se fait intimiste...

Quand le balcon se fait intimiste… On oublierait presque le parking ou la rue en dessous, on imagine un sentier qui descendrait jusqu’à la mer au milieu des dunes…

 

Un peu moins caché mais tout aussi bucolique que le précédent grâce au charme de ce mobilier désuet...

Un peu moins caché mais tout aussi bucolique que le précédent grâce au charme de ce mobilier désuet…

J’aime / j’aime pas #1

j-aime-j-aime-pas-j-aimerais

J’aime :

  • Le week-end impromptu qui s’annonce grâce aux deux jours fériés accolés. Du rab de repos = du rab de chéri !
  • regarder mes herbes aromatiques fraîchement plantées s’éclater sur mon balcon
  • travailler sur mon balcon ou dans un jardin, quand l’atmosphère est paisible et l’air printanier. Existe-t-il un pays où c’est le printemps toute l’année ?
  • Réussir mon make-up. Entendre mon homme me dire « Tu es belle aujourd’hui »
  • Ne pas encore savoir où on partira en vacances cet été. Délicieux moment où tout est possible.
  • Le petit déjeuner. Le même tous les matins, moment paisible avant la folle course de la journée.

J’aime pas :

  • Etendre le linge, surtout quand il y a plein de sous-vêtements.
  • Voir les vieux papier-peints des anciens propriétaires dans les pièces que je n’ai pas encore refaites. Vivement que j’ai tout réaménagé à mon goût !
  • Me mettre en cuisine en début de soirée avant le retour de mon homme. J’ai la désagréable impression de me comporter comme dans les années cinquante !
  • Que le bazar s’accumule sur mon bureau. Quelques affaires posées en vrac et ça y est, j’ai du mal à me concentrer !
  • Avoir la sensation de retomber dans mes travers alimentaires. Aujourd’hui, c’est journée sans chocolat, non mais !

J’aimerais :

  • Aménager le dressing pour avoir mes fringues sous la main. Depuis que les commodes sont dispatchées dans différentes pièces, je m’habille toujours pareil.
  • Etre enceinte ! J’ai fait mon deuil depuis la fausse couche, je me sens à nouveau prête pour l’aventure.

large-1

A la recherche du pendentif idéal

La genèse :

J’ai longtemps porté un pendentif en forme de croix de vie. Vos savez, cette croix dont la branche supérieure est une boucle et les trois autres branches sont évasées ?

croix-vie

Bref, je l’avais acheté chez Decerny (bijoux par VPC, est-ce que ça existe encore ?) lorsque j’étais adolescente. Coup de coeur pour la forme, la symbolique et les hiéroglyphes gravées. Mais la belle, qui a orné mon (maigre) décolleté pendant plus de dix ans a fini par s’abîmer irrémédiablement. Parce qu’elle était en plaqué la vilaine. Et oui, à 14 ans on n’a pas le budget pour la haute joaillerie. Plus tard non plus, mais on se permet parfois de rogner sur la bouffe et les produits d’entretien pour s’offrir de belles pièces qui brillent d’un véritable éclat. Parce que non, je n’aime plus le toc aujourd’hui.

Mais revenons à nos moutons. Depuis que mon pendentif préféré est relégué à la boîte à souvenirs, je n’en ai plus. Ce n’est pas faute de lorgner les vitrines des bijouteries de temps à autre. Mais je suis une fille très difficile et c’est comme quand il a fallu choisir une alliance : il n’y a jamais rien qui me plaît. Ca fait trop mémère, ou ça fait trop cheap. Ou alors ça brille trop parce que c’est du faux. Jusqu’au jour où…

L’inspiration :

…Jetant un oeil sur la série Once Upon a Time pendant que je jouais de l’aiguille à tricoter cet hiver, je n’ai pas manqué de remarquer les deux pendentifs circulaires du personnage principal, Emma Swan. Idée qui me tilte sur le coup, qui me trotte dans la tête quelques mois plus tard, elle ne pouvait que finir dans ma wishlist !

bb63292299b1b5660f860d696afac453-b1bffd3ab0f3ae8e32148da778dc706d

Du coup, j’ai fait une petite recherche préliminaire sur le web histoire que cette idée devienne une obsession histoire d’imaginer comment je pourrais créer mon propre double pendentif. Parce que je le veux circulaire, comme Emma et double, comme Emma !

La sélection :

Je me suis arrêtée un instant sur cette petite larme, mais décidément non : je veux du cercle, et rien que du cercle !

collier-argent-fil-nylon-avec-pierre_7017711+11+08-1

* * *

Ca, jaime beaucoup beaucoup : d’une pour la rosace, à ceci près que j’aurais aimé qu’elle soit irrégulière. De deux parce qu’on a d’emblée deux cercles, autant dire qu’on entre dans le vif du sujet tout de suite avec ce petit bijou. J’aime, j’aime, j’aime

pendentif-argent-massif-pendentif-avec-sa-ch-1888182-img-2368-2008c_big

Vu dans la boutique de les-bijoux-de-clara sur A little Market

* * *

Chez Swarovski, ils ont tout compris à mes envies. Ou alors c’est moi qui suis amoureuse de leurs idées. En tête de liste le numéro 7. Dans le même esprit j’aime bien le numéro 2, plus classique. Et un crush sur le numéro 5, parce qu’il n’a pas d’attache, c’est comme si on avait voulu transformer un anneau en pendentif.

pendentif-swarovski

* * *

J’ai aussi repéré ça chez Wallmart, mais à 18 dollars la bête ça doit être du toc de chez toc, le genre qui me réveille l’allergie au nickel ! Je passe mon chemin mais je retiens l’idée de la chaîne toute fine, ça peut affiner l’ensemble.

pendentif-wallmart

* * *

J’aime beaucoup celui-ci, qu’on peut se procurer à partir d’une soixantaine d’euros. Après c’est plutôt dans les 150 si on veut de l’or. Le petit truc qui me gêne, c’est l’inscription. Je n’ai rien contre ces trois mais ce n’est pas celles-ci que je choisirais si je devais commander la gravure. Et puis je déteste l’idée d’arborer le même message que d’autres personnes alors qu’au fond faith, hope et love ne résument pas ma vie ni ma vision des choses… Adieu le pendentif militant, dommage tu étais bien mignon !

Vu sur Namefully

Vu sur Namefully