Accueil » Fourre-tout » J'ai un avis sur tout » Facebook : faut-il exposer l’intimité de ses enfants ?

Facebook : faut-il exposer l’intimité de ses enfants ?

reseau-social

Je me baladais sur le fameux réseau social ce soir, quand à mon grand ébahissement je suis tombée sur ce statut :

« Mimi a fait son premier caca sur le pot ce soir ! Victoire ! Je ne pensais pas qu’une crotte pouvait rendre aussi heureuse lol »

Incrédulité. Non, mon amie n’a pas pu écrire ça. Je sais que ça rend différent d’être parent, mais tout de même. On en arrive au stade de parler caca en public ? Parce qu’un statut facebook, ce n’est pas une confidence à deux-trois copines. Un statut facebook, c’est plutôt de l’ordre du « Je prends mon porte-voix et je bats le rappel de mes contacts ».

Je trouvais déjà déroutantes les vidéos de cet enfant qui fait ses premier pas, qui avale son premier repas tout seul, qui se passe la brosse dans les cheveux maladroitement pour la première fois. Les premières fois ! Je croyais que c’était un bonheur pour les parents, un sentiment de fierté de voir son bambin prendre son autonomie pas à pas. Mais il semble que toutes ces étapes dans la vie de l’enfant déclenchent surtout des envies de l’afficher en public chez les parents. On ne jouit plus de voir son enfant évoluer, mais on prend plaisir à étaler ses progrès à la face de son cercle de connaissances plus ou moins intimes. Aïe. Il est où le bonheur en fait ?

Je n’avais qu’un mot en tête : indécence. Indécence parce que ces moments forts de la vie de famille devraient être vécus au sein de la sphère privée pour ce qu’il sont, et non pas étalés à tout bout de champ pour… Pour quoi d’ailleurs ? Pour se faire mousser ? Parce qu’on confond fierté d’être parent et déballage intime ?

Et est-ce que ces parents, tout à leur mise en vitrine de leur petite vie de famille, pensent un instant à ce qu’en penseraient leurs enfants ? Ou à ce qu’ils en penseront plus tard ? Est-ce qu’on peut avoir vraiment envie que son premier caca dans le pot ou son premier mot soit jeté en pâture à l’intention des uns et des autres sur un espace semi-public ?

Je ne sais pas où ces parents ont la tête. On s’étale déjà beaucoup trop sur les réseaux sociaux et sur internet sans prendre garde aux conséquences que cela pourrait avoir. Alors de la même manière qu’on protège ses enfants in real life, ne pourrissons pas leur identité numérique avant même qu’ils ne soient en âge de la prendre en main.

Publicités

6 réflexions sur “Facebook : faut-il exposer l’intimité de ses enfants ?

  1. Un vrai sujet de société en effet. Moi qui ai un blog jeune maman comme beaucoup, la limite s’est vite imposée, celle de la pudeur: la mienne, celle du papa, celle future de mes enfants (les noms, les visages, l’intimité, etc…) Le besoin d’écrire c’est pour l’exercice, le témoignage, le ton du récit, et les anecdotes, souvent drôles. Pas pour déballer sa vie privée, encore moins celle de leurs intestins ! Les parents devraient se poser cette question plus souvent même si on se doute qu’il s’agit plus d’un élan impulsif d’enthousiasme plutot que d’une quête d’ego mal placée (enfin, on espère!)

    • Tu as raison, cet étalage tient sûrement d’un élan spontané qui pousse les parents à partager sans réfléchir. Comme quoi méfions-nous de la technologie : maintenant que les réseaux sociaux sont sur nos téléphones, on peut déraper vite fait sans même s’en rendre compte.
      J’ai visité ton blog, et je n’ai pas ressenti cette impression de déballage intime. Sûrement parce qu’un article est un peu plus long à rédiger qu’un statut, et que tu partages des moments choisis. Lesquels moments sont un tant soi peu romancés par ton style d’écriture et pas le cadre « blog » :-)

  2. Etant jeune maman farouchement opposé à montrer ne serait-ce qu’un orteille de mon fils, je me suis posée la question pourquoi toutes mes amies affichaient n’importe où et n’importe comment les vues et faits de leurs jeunes enfants. Et puis je me suis souvenue que ces mêmes amies (ainsi que nos familles) n’ont de cesse de nous poser sans arrêt les mêmes questions qui mettent la pression et ce, avant même l’accouchement : c’est un garçon ? une fille ? Tu accouches quand ? tu as accouché ? Il est gros ? petit ? grand ? il tient assis ? il marche ? il parle ? il mange tout cseul ? il est propre ? etc … et je me suis dit que c’était leur moyen de « répondre à tous » et couper court au polémique qui font que machin a marché avant le fils de truc, que le père de mini était propre à 1 an … La pression sur les jeunes parents de la part de leur entourage proche ou pas est très importante. Alors un peu de fierté d’afficher une bouille réjouit, d’annoncer un premier pas, peut pour certains passer par l’affichage public sur le net. C’est une erreur mais c’est fait le plus souvent spontanément et sans profonde reflexion. On est fiert !!! Pour ma part, je pars du principe que mon enfant décidera à sa majorité de ce qu’il fait de son image et pour l’instant c’est mon portefeuille et quelques cadres à la maison, ainsi que les boites aux lettres des proches, qui profite des photos et des progrès !

  3. Je suis bien de ton avis. Lorsque j’étais étudiante, j’avais fait mon mémoire de recherche sur les ados, les blogs et les réseaux sociaux. Aujourd’hui si je pouvais, je m’interrogerais sérieusement sur les parents.

    C’est pire qu’une question de se faire mousser. Comme tu dis, que va ressentir l’enfant en grandissant, en apprenant qu’il y a déjà une vie virtuelle minutieusement détaillée sur les réseaux sociaux à la vue de tous ?! Les parents ne se rendent pas compte de ce qu’ils font…On peut être présent sur les réseaux sociaux tout en restant discret sur sa vie privée.

  4. Ça risque d’être sympathique quand la petite « Mimi » en question fêtera ses 18 ans et qu’un indélicat lui rappellera que sa mère parlait de son premier caca sur Facebook… Ambiance garantie !
    Non mais franchement, y’a plus d’pudeur…

  5. Je trouve ça fou aussi, je pense que je ne ferai jamais ça… Mais en même temps, quand le reste de la famille n’est pas à côté et ne voit pas le petit tous les jours, je me dis que ça peut être le moyen de leur montrer les progrès de petits-fils, neveu, cousin (ou petite-fille, cousine, nièce)… Après, on est d’accord, ça reste du domaine privé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s